samedi 13 mai 2017

Ornézan - Rue principale (CP Samuel)

La carte postale de ce jour concerne Ornézan, dans le Gers.

La carte postale indique :
Ornézan (Gers) 75 kilomètres de Pyrénées

Les mentions d'éditeurs sont :
Coll. M. Baradat
Photo Samuel - Auch

Cartes postales de mes tiroirs
La rue principale d'Ornézan vue du nord vers le sud


La commune d'Ornézan est située à 16 km au sud d'Auch, sur l'axe de la route qui se dirige depuis Auch vers le sud en direction de Lannemezan, et donc sans doute à 75 km des Pyrénées tel qu'indiqué sur la carte. L'essentiel du village, peuplé d'un peu moins de 250 habitants, est construit le long de cette route et en contrebas vers la vallée du Gers.

Bien qu'il soit difficile d'estimer exactement quand a été prise cette photo, on peut penser qu'elle date d'avant la Première Guerre mondiale. Tous les bâtiments que l'on peut y voir sont encore présents de nos jours. De même, à l'endroit sur la droite où figurent les quelques tables et chaises d'un cafetier, se trouve encore aujourd'hui un bar-restaurant, surtout fréquenté par des routiers et des commerciaux. Le bâtiment le plus au fond à droite est l'école communale, désormais agrandie mais également toujours là.

Enfin, on peut voir sur cette image que le photographe a sans doute demandé aux habitants de sortir de chez eux pour meubler un peu la photo. Hors, Ornézan n'est pour moi pas n'importe quel village du Gers, car c'est le lieu d'origine de ma grand-mère maternelle, Claudine Hardy, née Vuillet. Et il se trouve que les deux personnes que l'on peut distinguer au centre de la photo sur le côté gauche de la route en face de l'école sont à peu près situées devant l'entrée de la maison de mes aïeux (que l'on ne voit pas, car un peu en contrebas à gauche), où je retourne encore plusieurs fois par an. L'une ou l'autre de ces silhouettes, voire les deux, que l'on suppose plutôt féminines, serait-elle celle de l'une de mes aïeules ? Les deux semblent assez âgées et pourraient correspondre avec les grand-mère et arrière-grand-mère de ma propre grand-mère, soit Eulalie Ducros (1858-1957) et Anastasie Laporte (1830-1921). En supposant que cette photo ait été prise vers 1910 par exemple, elles auraient alors eu à l'époque respectivement 52 et 80 ans. Tout cela n'est pas vérifiable, bien sûr, mais pourquoi pas ?

Cartes postales de mes tiroirs
Anastasie Laporte


Wikimedia Commons

Source : collection Claudine Hardy
Crédit carte postale : Editions Samuel, à Auch (début 20e siècle) [domaine public]
Crédit portrait : archives familiales (fin 19e/début 20e siècle) [domaine public] (numérisé par Sandrine Nouvel, une de mes nombreuses cousines)



Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !