jeudi 15 octobre 2020

Troyes - Eglise Saint-Nicolas (CP TG)

La carte postale de ce jour concerne Troyes, dans l'Aube.


La carte indique :

48 .- Troyes .- Eglise Saint-Nicolas

 

Les mentions d'éditeur sont :

Collection T G

 

Cartes postales de mes tiroirs
L'église Saint-Nicolas au début du 20e siècle.


La commune de Troyes, chef-lieu de l'Aube, se situe dans la vallée de la Seine, dans la Champagne historique, à 140 km au sud-est de Paris. Peuplée de 60 000 habitants, son agglomération dépasse aujourd'hui les 200 000 habitants.

L'église Saint-Nicolas, qui figure sur cette carte postale, est une église gothique de taille moyenne située dans le vieux centre.  Bien qu'existant déjà au 12e siècle, l'édifice actuel fut reconstruit tout au long du 16e siècle, après l'incendie de 1524 qui causa des dégâts majeurs dans toute la ville.

 

Cartes postales de mes tiroirs
L'église Saint-Nicolas en 2017.


On peut voir ci-dessus une vue de la même église en 2017. Les abords ont bien sûr changé mais l'église est restée semblable.


Wikimedia Commons

 

Source carte : collection personnelle

Crédit carte : Collection T G, début 20e siècle [domaine public]

Crédit photo 2017 : Chabe01 [cc-by-sa] via Wikimedia Commons

 

Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner

en bas à droite de cette page dans la section Membres.


Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

lundi 2 mars 2020

La Rochefoucauld - Place du Champ de foire (CP Braun)

La carte postale de ce jour concerne La Rochefoucauld, en Charente.

La carte indique :
3168 Charente - La Rochefoucauld - La Place du Champ de Foire

Les mentions d'éditeur sont :
F. Braun phot. édit. - Royan (Char. Inf.)

Cartes postales de mes tiroirs
Place du Champ de foire et château de La Rochefoucauld.


La Rochefoucauld est une petite commune de 3000 habitants située à 21 km au nord-est d'Angoulême. Elle est surtout connue pour son remarquable château de style Renaissance, siège de la famille de La Rochefoucauld depuis mille ans (seigneurs devenus comtes puis ducs).

C'est donc bien ce célèbre château que l'on voit sur cette carte du début du vingtième siècle, avec un détail intéressant : on peut distinguer derrière la toiture le sommet du donjon qui dépasse. Celui-ci, mal entretenu et délabré, s'est partiellement écroulé en 1960. Il a été reconstruit depuis, mais le sommet de sa silhouette a changé, ainsi que l'on peut le voir sur une photo récente.

Cartes postales de mes tiroirs
Le château de La Rochefoucauld en 2009.

Enfin, la carte postale ancienne nous montre aussi le Champ de foire, alors rempli de bœufs. Cette zone est située face au château, mais sur l'autre rive de la Tardoire, la rivière qui traverse la commune. C'est aujourd'hui devenu en grande partie un parking.

Wikimedia Commons

Source carte : collection personnelle
Crédit carte : éditions F. Braun (Royan), début 20e siècle [domaine public]
Crédit photo : Jack Ma [cc-by-sa] via Wikimedia Commons



Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

mardi 31 décembre 2019

Saint-Rome-de-Tarn - La Grande Cascade (CP Labouche)

La carte postale de ce jour concerne Saint-Rome-de-Tarn, dans l'Aveyron.

La carte indique :
L'Aveyron
295. - St-Rome-de-Tarn. - La Grande Cascade

Les mentions d'éditeur sont :
Phototypie Labouche Frères, Toulouse

Cartes postales de mes tiroirs
La Grande Cascade à Saint-Rome-de-Tarn.


Saint-Rome-de-Tarn est petite commune de presque 900 habitants, située dans le sud du département de l'Aveyron à 20 km à l'ouest de Millau. Le qualificatif de son nom vient du fait que le Tarn traverse son territoire d'est en ouest.
Jadis une place forte protestante, ruinée par les guerres de religion, on y trouve encore des vestiges médiévaux dans le vieux bourg. Son économie est essentiellement agricole, mais repose également en partie sur le tourisme.

Parmi les curiosités qui attirent les visiteurs figure la Grande Cascade ou Cascade des Baumes. Le ruisseau du Lévéjac, qui descend depuis un petit relief situé plus au sud, finit sa course en haut d'une falaise de tuf et se jette dans le Tarn, formant ainsi une cascade haute de 18 mètres. La nature du lit du Tarn en cet endroit permet d'avoir une eau cristalline et de couleur émeraude lorsque le soleil se met de la partie. C'est donc un lieu privilégié de baignade.

Cartes postales de mes tiroirs
La Cascade des Baumes en 2007.

Une petite anecdote cinématographique :
Dans le remake de 2003 de Fanfan la Tulipe, on peut voir Vincent Perez (qui tient le rôle titre) sauter de cette cascade !

Wikimedia Commons

Source carte : collection personnelle
Crédit carte : Editions Labouche Frères (Toulouse), début 20e siècle [domaine public]
Crédit photo 2007 : Szeder László (Wikimedia Commons) [cc-by-sa]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

jeudi 28 novembre 2019

Vendôme - Ruines du château (CP Garillon)

La carte postale de ce jour concerne Vendôme, dans le Loir-et-Cher.

La carte indique :
VENDOME - Ruines du Château

Les mentions d'éditeur sont :
Edition G. Garillon - Vendôme

Cartes postale de mes tiroirs
Ruines du château de Vendôme

Vendôme est une petite ville de 17000 habitants (40000 avec la périphérie) située à peu près à mi-chemin entre Tours et Orléans.

Le site du château correspond à un ancien oppidum gaulois, auquel se substitue ensuite un castrum romain, suivi à partir du 11e siècle par la construction d'un château fortifié. Les vestiges actuels datent en grande partie des 12e et 14e siècles, pour la partie nord et quatre tours, et de la fin du 15e ou du début du 16e siècle, pour la partie sud. Délaissé des le début du 18e siècle, il tombe alors progressivement en ruines et est en partie démantelé après la Révolution. Alors que les alentours sont transformés en jardin d'agrément dès le début du 19e siècle, le château ne sera alors plus entretenu. Une des tours et un morceau du mur d'enceinte s'effondrent en 2001.

Cartes postales de mes tiroirs
Les ruines du château de Vendôme en 2007

Le château est classé monument historique en 1840.

Wikimedia Commons

Source carte : collection personnelle
Crédit carte : Edition G. Garillon (avant 2e guerre mondiale) [domaine public]
Crédit photo : Joe Shlabotnik [cc-by] (via Wikimedia Commons)


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

mardi 30 avril 2019

Céret - Fontaine Daudé (CP Labouche)

La carte postale de ce jour concerne Céret, dans les Pyrénées-Orientales.

La carte indique :
Le Roussillon
495. - Céret. -  Fontaine Daudé

Les mentions d'éditeur sont :
Phototype Labouche Frères, Toulouse

Cartes postales de mes tiroirs
La fontaine Daudé à Céret.

La fontaine Daudet est une très ancienne fontaine de Céret, située juste au-dessus du centre ancien, en montant quelques centaines de mètres en direction du Pic de Garces qui surplombe la ville. Sa proximité en faisait jadis un lieu prisé des Cérétans pour les balades et piques-niques, ainsi que l'atteste la phrase rajoutée au crayon directement sur la carte postale : « Petit coin charmant où nous nous sommes reposés. »

Le verso comporte une correspondance. Cette carte a été envoyée le 9 janvier 1919 par une certaine Hélène à son amie Estelle, apparemment retournée en Belgique. On trouve notamment l'information suivante : «  Venez ici, le changement d'air et surtout ce beau soleil vous remettraient vite. Hier cependant il faisait mauvais et froid... quand je dis froid, j'exagère un peu, car le thermomètre , à l'ombre, dehors, marquait 13°. Il avait beaucoup neigé sur les montagnes avoisinantes et le Canigou était entièrement blanc. »

L'ancienneté de la fontaine Daudet est notamment attestée par sa présence sur le cadastre de 1823.

Cartes postales de mes tiroirs
La fontaine Daudet sur le cadastre de 1823.

On peut voir qu'à l'époque son nom est Fontaine d'en Dauder, ce qui en catalan indique son lien ou son appartenance à une personne du nom de Dauder. Sur ce même cadastre, la petite rivière qui descend la montagne et passe à quelques mètres de la fontaine est nommée Ravin de la Fontaine d'en Dauder.
Sur la carte postale, Dauder est devenu Daudé, francisation courante pour les noms propres catalans en -er, dont le R final est muet (par exemple Ferrer parfois francisé en Ferré).
Toutefois, de nos jours, c'est l'orthographe Daudet qui est présente partout : sur les panneaux dans Céret, mais aussi sur la carte IGN où l'on trouve à la fois Font Daudet (pour la fontaine), Còrrec de la Font Daudet (pour la rivière) mais... Rue de la Fontaine Daudé. Comment Dauder est-il devenu Daudet ? Par une confusion avec l'orthographe de l'auteur des Lettres de mon moulin ? (Alphonse)

Cartes postales de mes tiroirs
La même vue 100 ans plus tard.

Quoi qu'il en soit, puisque j'habite juste en-dessous, je suis retourné ces jours-ci voir la dite fontaine en me disant que je pouvais peut-être essayer de reproduire la vue de la carte postale, cent ans plus tard. C'est malheureusement devenu impossible : non seulement parce que le chemin d'accès a été rehaussé et cache presque entièrement la fontaine depuis le contrebas, mais aussi car l'aire de pique-nique est désormais totalement à l'abandon et la végétation a donc rapidement repris le dessus. Les abords du ravin sont désormais totalement recouverts d'orties (avis aux amateurs). C'est une volonté municipale, suite aux dégradations répétées par des gens indélicats et aux risques d'incendies (il y avait un espace barbecue). On peut noter que les deux arbres au centre de la carte postale sont toujours là, mais ils semblent presque morts.


Cartes postales de mes tiroirs
La fontaine Daudet en 2019.

Malgré tout, l'aspect de la fontaine en elle-même n'a que peu changé : seule une demi-lune faisant office d'aération a été rajoutée au-dessus de la cloison métallique donnant accès à la tuyauterie. Les racines ont cependant tout bouché depuis longtemps, et la fontaine ne délivre donc plus désormais qu'un maigre goutte à goutte.
La petite maison ou le petit abri que l'on peut voir sur la droite a été démolie il y a longtemps semble-t-il (il en subsiste une des fondations), et la passerelle a été remplacée par un petit pont en dur. En effet, le chemin mène désormais à deux maisons, et il a donc sans doute fallu démolir cette petite construction pour le prolonger.


Source carte : collection personnelle
Crédit carte : Editions Labouche Frères (Toulouse), ca. 1919 [domaine public]
Crédit photos : Fabricio Cardenas [cc-by-sa]
Infos sur les dégradations : discussion avec le propriétaire d'une des maisons situées au bout du chemin, rencontré sur place !


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 3 mars 2019

Gréville - Statue de Millet (CP ND)

La carte postale de ce jour concerne Gréville-Hague, dans la Manche.

La carte indique :
36 Gréville
La statue de Millet

Les mentions d'éditeur sont :
ND Photo

Cartes postales de mes tiroirs
La statue de Jean-François Millet à Gréville.


Gréville-Hague est une ancienne commune de la Manche, peuplée de nos jours de 715 habitants. Depuis 2017, elle est une commune déléguée au sein de la nouvelle commune de La Hague. Elle est située tout au nord de la Normandie, sur le littoral de la Manche, à une quinzaine de km à l'ouest de Cherbourg.

L'enfant le plus célèbre du pays est sans conteste le peintre Jean-François Millet (1814-1875), né au hameau de Gruchy à Gréville (où sa maison natale est devenue un musée) et connu comme un des fondateurs de l'école de Barbizon. Ses œuvres les plus célèbres sont les Les Glaneuses et L'Angélus.

Cartes postales de mes tiroirs
L'Angélus (1859)

Cartes postales de mes tiroirs
Les Glaneuses (1857)

La statue en bronze de 600 kg que l'on peut voir sur la carte postale a été réalisée une vingtaine d'années après la mort du peintre par le sculpteur Marcel Jacques et inaugurée le 25 septembre 1898. Le 11 avril 1942, elle est démontée de son socle pour être fondue, à l'instar de très nombreuses autres statues à travers la France durant la campagne de récupération de métaux par l'occupant Allemand. Malgré les protestations de la population locale, il est impossible de la sauver, mais un mécanicien parvient à scier la partie haute du buste et la cache dans les environs jusqu'à la fin de la guerre. Ce qui a été sauvé est alors installé sur un socle à l'emplacement d'origine.

Cartes postales de mes tiroirs
La partie de la statue qui a été sauvée de la fonte.
En 1997, l'équipe municipale décide de faire reconstituer la statue d'origine. Cela est rendu possible à partir de photos anciennes, d'une maquette à échelle réduite et d'un moulage du buste rescapé. C'est le sculpteur Louis Derbre qui se charge de reproduire la nouvelle sculpture en bronze, inaugurée le 25 septembre 1998, cent ans jour pour jour après l'inauguration initiale. Le buste est quant à lui déplacé dans les environs.

Cartes postales de mes tiroirs
La nouvelle statue de Jean-François Millet.


Wikimedia Commons

Source carte postale : Collection Claudine Hardy
Source histoire de la statue : Site officiel de la commune
Crédit carte postale : Editions ND (début XXème siècle) [domaine public]
Crédit photo buste : Michaël Tardif (via WikiCommons) [cc-by-sa]
Crédit photo statue : Roland Godefroy (via WikiCommons) [cc-by-sa]
Crédits tableaux : Jean-François Millet (1814-1875) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

lundi 24 décembre 2018

Sainte-Croix (Ain) - Château

La carte postale de ce jour concerne Sainte-Croix, dans l'Ain.

La carte indique :
Sainte-Croix (Ain) - Château de Ste-Croix
façade Est

Les mentions d'éditeur sont :
Aucune.

Cartes postales de mes tiroirs
Le château de Sainte-Croix, dans l'Ain.


Sainte-Croix est une petite commune de l'Ain, peuplée d'un peu plus de 550 habitants, située à une trentaine de km au nord-est de Lyon et à peu près à la même distance au sud-ouest d'Ambérieu-en-Bugey.

Le château de Sainte-Croix, dont l'existence remonte sans doute au moins au 13ème siècle, a été reconstruit à plusieurs reprises. Son apparence actuelle remonte à la deuxième moitié du 19ème siècle, période durant laquelle il est transformé en demeure bourgeoise et presque tous les éléments médiévaux sont détruits. Racheté par le comité d'entreprise d'EDF, il est transformé dans les années 1990 en lieu de villégiature et en restaurant. Le porche de la tour est en fait un des vestiges les plus anciens du bâtiment ; il a depuis été fermé par des portes-fenêtres pour constituer une pièce.

Cartes postales de mes tiroirs
La même façade vers 1990.

Wikimedia Commons

Source : collection personnelle
Informations sur le château : Site de la mairie
Crédit carte postale : Anonyme (début 20e siècle) [domaine public]
Crédit photo 1990 : André Jusselme [cc-by-sa] (via Wikimedia Commons)



Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !