mardi 30 avril 2019

Céret - Fontaine Daudé (CP Labouche)

La carte postale de ce jour concerne Céret, dans les Pyrénées-Orientales.

La carte indique :
Le Roussillon
495. - Céret. -  Fontaine Daudé

Les mentions d'éditeur sont :
Phototype Labouche Frères, Toulouse

Cartes postales de mes tiroirs
La fontaine Daudé à Céret.

La fontaine Daudet est une très ancienne fontaine de Céret, située juste au-dessus du centre ancien, en montant quelques centaines de mètres en direction du Pic de Garces qui surplombe la ville. Sa proximité en faisait jadis un lieu prisé des Cérétans pour les balades et piques-niques, ainsi que l'atteste la phrase rajoutée au crayon directement sur la carte postale : « Petit coin charmant où nous nous sommes reposés. »

Le verso comporte une correspondance. Cette carte a été envoyée le 9 janvier 1919 par une certaine Hélène à son amie Estelle, apparemment retournée en Belgique. On trouve notamment l'information suivante : «  Venez ici, le changement d'air et surtout ce beau soleil vous remettraient vite. Hier cependant il faisait mauvais et froid... quand je dis froid, j'exagère un peu, car le thermomètre , à l'ombre, dehors, marquait 13°. Il avait beaucoup neigé sur les montagnes avoisinantes et le Canigou était entièrement blanc. »

L'ancienneté de la fontaine Daudet est notamment attestée par sa présence sur le cadastre de 1823.

Cartes postales de mes tiroirs
La fontaine Daudet sur le cadastre de 1823.

On peut voir qu'à l'époque son nom est Fontaine d'en Dauder, ce qui en catalan indique son lien ou son appartenance à une personne du nom de Dauder. Sur ce même cadastre, la petite rivière qui descend la montagne et passe à quelques mètres de la fontaine est nommée Ravin de la Fontaine d'en Dauder.
Sur la carte postale, Dauder est devenu Daudé, francisation courante pour les noms propres catalans en -er, dont le R final est muet (par exemple Ferrer parfois francisé en Ferré).
Toutefois, de nos jours, c'est l'orthographe Daudet qui est présente partout : sur les panneaux dans Céret, mais aussi sur la carte IGN où l'on trouve à la fois Font Daudet (pour la fontaine), Còrrec de la Font Daudet (pour la rivière) mais... Rue de la Fontaine Daudé. Comment Dauder est-il devenu Daudet ? Par une confusion avec l'orthographe de l'auteur des Lettres de mon moulin ? (Alphonse)

Cartes postales de mes tiroirs
La même vue 100 ans plus tard.

Quoi qu'il en soit, puisque j'habite juste en-dessous, je suis retourné ces jours-ci voir la dite fontaine en me disant que je pouvais peut-être essayer de reproduire la vue de la carte postale, cent ans plus tard. C'est malheureusement devenu impossible : non seulement parce que le chemin d'accès a été rehaussé et cache presque entièrement la fontaine depuis le contrebas, mais aussi car l'aire de pique-nique est désormais totalement à l'abandon et la végétation a donc rapidement repris le dessus. Les abords du ravin sont désormais totalement recouverts d'orties (avis aux amateurs). C'est une volonté municipale, suite aux dégradations répétées par des gens indélicats et aux risques d'incendies (il y avait un espace barbecue). On peut noter que les deux arbres au centre de la carte postale sont toujours là, mais ils semblent presque morts.


Cartes postales de mes tiroirs
La fontaine Daudet en 2019.

Malgré tout, l'aspect de la fontaine en elle-même n'a que peu changé : seule une demi-lune faisant office d'aération a été rajoutée au-dessus de la cloison métallique donnant accès à la tuyauterie. Les racines ont cependant tout bouché depuis longtemps, et la fontaine ne délivre donc plus désormais qu'un maigre goutte à goutte.
La petite maison ou le petit abri que l'on peut voir sur la droite a été démolie il y a longtemps semble-t-il (il en subsiste une des fondations), et la passerelle a été remplacée par un petit pont en dur. En effet, le chemin mène désormais à deux maisons, et il a donc sans doute fallu démolir cette petite construction pour le prolonger.


Source carte : collection personnelle
Crédit carte : Editions Labouche Frères (Toulouse), ca. 1919 [domaine public]
Crédit photos : Fabricio Cardenas [cc-by-sa]
Infos sur les dégradations : discussion avec le propriétaire d'une des maisons situées au bout du chemin, rencontré sur place !


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 3 mars 2019

Gréville - Statue de Millet (CP ND)

La carte postale de ce jour concerne Gréville-Hague, dans la Manche.

La carte indique :
36 Gréville
La statue de Millet

Les mentions d'éditeur sont :
ND Photo

Cartes postales de mes tiroirs
La statue de Jean-François Millet à Gréville.


Gréville-Hague est une ancienne commune de la Manche, peuplée de nos jours de 715 habitants. Depuis 2017, elle est une commune déléguée au sein de la nouvelle commune de La Hague. Elle est située tout au nord de la Normandie, sur le littoral de la Manche, à une quinzaine de km à l'ouest de Cherbourg.

L'enfant le plus célèbre du pays est sans conteste le peintre Jean-François Millet (1814-1875), né au hameau de Gruchy à Gréville (où sa maison natale est devenue un musée) et connu comme un des fondateurs de l'école de Barbizon. Ses œuvres les plus célèbres sont les Les Glaneuses et L'Angélus.

Cartes postales de mes tiroirs
L'Angélus (1859)

Cartes postales de mes tiroirs
Les Glaneuses (1857)

La statue en bronze de 600 kg que l'on peut voir sur la carte postale a été réalisée une vingtaine d'années après la mort du peintre par le sculpteur Marcel Jacques et inaugurée le 25 septembre 1898. Le 11 avril 1942, elle est démontée de son socle pour être fondue, à l'instar de très nombreuses autres statues à travers la France durant la campagne de récupération de métaux par l'occupant Allemand. Malgré les protestations de la population locale, il est impossible de la sauver, mais un mécanicien parvient à scier la partie haute du buste et la cache dans les environs jusqu'à la fin de la guerre. Ce qui a été sauvé est alors installé sur un socle à l'emplacement d'origine.

Cartes postales de mes tiroirs
La partie de la statue qui a été sauvée de la fonte.
En 1997, l'équipe municipale décide de faire reconstituer la statue d'origine. Cela est rendu possible à partir de photos anciennes, d'une maquette à échelle réduite et d'un moulage du buste rescapé. C'est le sculpteur Louis Derbre qui se charge de reproduire la nouvelle sculpture en bronze, inaugurée le 25 septembre 1998, cent ans jour pour jour après l'inauguration initiale. Le buste est quant à lui déplacé dans les environs.

Cartes postales de mes tiroirs
La nouvelle statue de Jean-François Millet.


Wikimedia Commons

Source carte postale : Collection Claudine Hardy
Source histoire de la statue : Site officiel de la commune
Crédit carte postale : Editions ND (début XXème siècle) [domaine public]
Crédit photo buste : Michaël Tardif (via WikiCommons) [cc-by-sa]
Crédit photo statue : Roland Godefroy (via WikiCommons) [cc-by-sa]
Crédits tableaux : Jean-François Millet (1814-1875) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

lundi 24 décembre 2018

Sainte-Croix (Ain) - Château

La carte postale de ce jour concerne Sainte-Croix, dans l'Ain.

La carte indique :
Sainte-Croix (Ain) - Château de Ste-Croix
façade Est

Les mentions d'éditeur sont :
Aucune.

Cartes postales de mes tiroirs
Le château de Sainte-Croix, dans l'Ain.


Sainte-Croix est une petite commune de l'Ain, peuplée d'un peu plus de 550 habitants, située à une trentaine de km au nord-est de Lyon et à peu près à la même distance au sud-ouest d'Ambérieu-en-Bugey.

Le château de Sainte-Croix, dont l'existence remonte sans doute au moins au 13ème siècle, a été reconstruit à plusieurs reprises. Son apparence actuelle remonte à la deuxième moitié du 19ème siècle, période durant laquelle il est transformé en demeure bourgeoise et presque tous les éléments médiévaux sont détruits. Racheté par le comité d'entreprise d'EDF, il est transformé dans les années 1990 en lieu de villégiature et en restaurant. Le porche de la tour est en fait un des vestiges les plus anciens du bâtiment ; il a depuis été fermé par des portes-fenêtres pour constituer une pièce.

Cartes postales de mes tiroirs
La même façade vers 1990.

Wikimedia Commons

Source : collection personnelle
Informations sur le château : Site de la mairie
Crédit carte postale : Anonyme (début 20e siècle) [domaine public]
Crédit photo 1990 : André Jusselme [cc-by-sa] (via Wikimedia Commons)



Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 16 décembre 2018

Toulouse - Donjon du Capitole (CP LL)

La carte postale de ce jour concerne Toulouse, en Haute-Garonne.

La carte indique :
12 Toulouse. - Donjon du Capitole

Les mentions d'éditeur sont :
LL

Cartes postales de mes tiroirs
Le Donjon du Capitole à Toulouse.

Tout le monde à Toulouse connaît le Capitole, lieu du siège du pouvoir depuis le 12e siècle, et dont le bâtiment actuel, qui abrite désormais la mairie, a été construit au 18e siècle.

Derrière, un peu caché dans le jardin public, se trouve le Donjon du Capitole. Ce bâtiment est beaucoup plus ancien, puisque sa construction remonte au 16e siècle. Initialement destiné à renforcer le rempart de défense de la ville, il est laissé à l'abandon et dans un important état de dégradation après la Révolution française. Viollet-le-Duc s'attaque a sa restauration dans les années 1870-1880 et décide de lui ajouter un étrange beffroi de style flamand dont, le moins que l'on puisse dire, est qu'il dénote avec le style architectural local. Le Donjon devient alors le lieu de stockage des archives municipales, avant de céder la place à l'office du tourisme en 1948. Sa fonction n'a pas changé depuis.

Wikimedia Commons

Source : collection personnelle
Crédit carte postale : éditions LL (début 20e siècle) [domaine public]
Crédit photo : Eugène Trutat (1840-1910) via Wikimedia Commons [domaine public]

Rappel : La Rue du Taur


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 2 décembre 2018

Orléans - Abside de la cathédrale (CP Dupré)

La carte postale de ce jour concerne Orléans, dans le Loiret.

La carte indique :
12. Orléans - Abside de la Cathédrale
The Cathedral

Les mentions d'éditeur sont :
A. P.
E. Dupré, 2 rue Colbert, Tours

Cartes postales de mes tiroirs
L'abside de la cathédrale d'Orléans.


Située à 120km au sud-ouest de Paris, la ville d'Orléans (115 000 habitants intra-muros, 433 000 avec l'agglomération) est à la fois la préfecture du Loiret et de la région Centre-Val de Loire.

La cathédrale Sainte-Croix d'Orléans est de style gothique. Sa construction débute en 1601, pour se terminer seulement en... 1829 ! Son clocher, qui penchait dangereusement, est reconstruit dans les années 1850.
Sur cette carte postale, nous pouvons admirer l'abside, donc la partie orientale de la cathédrale.

Wikimedia Commons

Source : collection personnelle
Crédit photo :  Editions E. Dupré, Tours (début 20e siècle) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 4 novembre 2018

Vellèches - Ruines du château de Marmande

La carte postale de ce jour concerne Vellèches, dans la Vienne.

La carte indique :
Velleches - Environs des Ormes-sur-Vienne

Ruines du Château de Marmande, jadis siège d'une importante baronnie relevant de Tourraine qui eut pour possesseurs du XIe au XIIIe s., les familles de Sancerre, de Clermont, de Bueil, de Faye la Vineuse et de Voyer d'Argenson ce qui reste actuellement date des XIVe et XVe s., le donjon a 32 m. de haut, et la tourelle vigie près de 40 m. sur un coteau de 140 m.

Les mentions d'éditeur sont :
Aucune indication.

Cartes postales de mes tiroirs
Les ruines du château de Marmande.

Le petit village de Vellèches (377 habitants en 2015) est situé dans l'extrême nord du département de la Vienne, à peu près à mi-chemin entre Poitiers et Tours. Son économie est essentiellement agricole ; on y cultive principalement des céréales.

Au nord-ouest du village se trouve le hameau de Marmande. Le château qui s'y trouve est situé sur un éperon rocheux. Ses différents vestiges montrent les différentes étapes de la construction entre le 11e et le 17e siècle. Bien que son architecture soit remarquable, il semble avoir été oublié dans tous les inventaires des monuments historiques au 19e siècle, et ce n'est qu'en 2015 qu'il est enfin classé en totalité.

Le verso de la carte comporte une correspondance. La date est malheureusement en partie effacée mais on peut deviner : 21 avril 191-.
Elle a été envoyée depuis Les Ormes, gros village de la Vienne situé à peine à 7 km, par un certain Tournié à sa jeune filleule. On apprend qu'elle est encore « sur les bancs de l'école » et qu'elle s'appelle Pétronille !

Wikimedia Commons

Source : collection personnelle
Crédit photo : Editeur anonyme (début 20e siècle) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 28 octobre 2018

Capbreton - Vue prise du Canal de Hossegor (CP Despouys)

La carte postale de ce jour concerne Capbreton, dans les Landes.

La carte indique :
Côte d'Argent. - Cap-Breton_sur-Mer (Landes)
Vue prise du Canal de Hossegor

Les mentions d'éditeur sont :
Editions E. Despouys (recto)
Imp. Phototype C. Jeangette - Sannols (verso)

Cartes postales de mes tiroirs
Vue de Capbreton depuis le Canal de Hossegor.


La petite ville de Capbreton (un peu plus de 8700 habitants en 2015) est située quasiment à l'extrême sud du littoral des Landes sur l'océan Atlantique. Juste au nord se trouve la commune d'Hossegor et son canal éponyme, duquel a été prise la photo de cette carte postale du début du 20e siècle. Ce canal débouche dans le port de Capbreton, qui s'ouvre lui-même à l'ouest vers l'océan.

Anciennement un port de pêche, Capbreton s'est par la suite transformée en station balnéaire après une période de reconstruction entamée sous le Second Empire. De nos jours, la ville est également le seul port de plaisance donnant directement sur l'océan dans le département des Landes.

Wikimedia Commons

Source : collection Claudine Hardy
Crédit :  Editions E. Despouys (début 20e siècle) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !