jeudi 10 mai 2018

Rennes - Rue d'Estrées (CP AG)

La carte postale de ce jour concerne Rennes, dans l'Ille-et-Vilaine.

La carte indique :
88. Rennes
Rue d'Estrées

Les mentions d'éditeur sont :
A. G.

Rennes est la préfecture de l'Ille-et-Vilaine, département le plus à l'est de la Bretagne, région dont elle est aussi la préfecture. La ville compte 215 000 habitants en 2015.

Cartes postales de mes tiroirs
La rue d'Estrées à Rennes
 
Située dans le centre historique de Rennes, la Rue d'Estrées suit un axe nord-sud, dans le prolongement au nord de la Rue Le Bastard et se poursuivant au sud vers la Place de la Mairie et la Rue d'Orléans. La perspective se termine de nos jours avec la façade du Palais du commerce.

La photographie figurée sur cette carte postale est prise depuis l'extrémité nord de la Rue d'Estrées, en direction du sud, donc. Hors, on peut voir que tout au fond, il n'y a rien. Une vue moderne du même axe, prise un peu plus au nord depuis la Rue Le Bastard sur la photo ci-dessous montre bien au fond la partie centrale du Palais du Commerce. Ce bâtiment, dont l'aile occidentale est construite de 1885 à 1891, ne voit ses parties centrale et orientale construites que de 1922 à 1929. Cette carte postale date donc au minimum d'avant 1922.

Cartes postales de mes tiroirs
Les rue Le Bastard et d'Estrées en 2013

Wikimedia Commons

Source : collection Claudine Hardy
Crédit carte postale : Editions A. G., début 20e siècle [domaine public]
Crédit photo : Édouard Hue [cc-by-sa], via Wikimedia Commons


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 29 avril 2018

Lafenasse - Le Vieux Pont (CP Poux)

La carte postale de ce jour concerne Saint-Lieux-Lafenasse, dans le Tarn.

La carte indique :
Le Tarn illustré - 1110. Lafenasse, près Réalmont - Le Vieux Pont

Les mentions d'éditeur sont :
Phototypie Tarnaise, Poux, Albi

La commune de Saint-Lieux-Lafenasse est située dans le centre du Tarn, juste à l'est de la petite ville de Réalmont, à mi-chemin entre Albi au nord et Castres au sud. Comme son nom l'indique, le territoire se répartit en deux hameaux principaux : Saint-Lieux, plus au nord et sur les hauteurs, et Lafenasse, au sud et situé plus bas sur les berges du Dadou, un important affluent de la rivière de l'Agout, lui-même affluent du Tarn.

Cartes postales de mes tiroirs
Le Vieux Pont à Lafenasse


Construit en 1607, le Vieux Pont est venu remplacer un pont plus ancien en bois, alors en très mauvais état. Dans les années 1820 sont élaborés des projets pour définir un nouveau tracé de la route de Montredon-Labessonnié (petite ville au sud-est) à Réalmont, mais ce n'est qu'en 1864 que sera achevé le Pont Neuf, utilisé aujourd'hui pour la route principale.

Un lien à lire : Petite histoire de La Fenasse, par Marceau Gilles.


Note : J'ai traversé rapidement en 2015 le village de Lafenasse alors que je me rendais dans un autre village des environs. Mais, ayant suivi la route principale, je n'ai pas vu le Vieux Pont, désormais un peu à l'écart. Par contre, la commune n'avait alors pas de photo sur Wikipédia, et j'en ai donc fait quelques unes (que l'on peut voir dans l'article), mais malheureusement avec mon smartphone de l'époque, dont la qualité des photos n'était pas terrible. Avis aux amateurs pour rajouter des clichés de meilleure qualité !

Source : collection Claudine Hardy
Crédit carte postale :  Phototypie Tarnaise, Poux, Albi (début 20e siècle) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

jeudi 19 avril 2018

Agen - Cathédrale Saint-Caprais (CP Chaudruc)

La carte postale de ce jour concerne Agen, dans le Lot-et-Garonne.

La carte indique :
202. - Agen. - Cathédrale Saint-Caprais (Monument historique)

Les mentions d'éditeur sont :
Chaudruc et Cie, lib.-pap. à Agen

Cartes postales de mes tiroirs
La cathédrale Saint-Caprais à Agen.


La construction de l'église Saint-Caprais débute au 12e siècle, en remplacement d'une précédente basilique déjà mentionnée au 6e siècle. D'architecture romane et gothique, elle est saccagée en 1561, durant les guerres de religion, puis désaffectée à la Révolution française.

L'ancienne cathédrale d'Agen, dédiée à Saint-Étienne, ayant elle carrément été détruite à la même époque, il est décidé d'ériger l'église Saint-Caprais en cathédrale, ce qui est fait en 1802. De nouveaux chantiers d'embellissements sont engagés dans les années 1830 et 1840, avec notamment la construction de l'actuel clocher. Elle est classée monument historique en 1862.

Wikimedia Commons

Source : collection Claudine Hardy
Crédit carte postale : éditions Chaudruc et Cie (Agen), début 20e siècle [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

mercredi 21 mars 2018

Toulon - La Mitre (CP Giraud)

La carte postale de ce jour concerne Toulon, dans le Var.

La carte indique:
Toulon - La Mitre - The Mitre

Les mentions d'éditeur sont :
Cliché Giraud [recto] - Ateliers Giraud (Toulon) [verso]

Cartes postales de mes tiroirs
Une des plages de la Mitre à Toulon.

La commune de Toulon, chef-lieu du département du Var, est principalement connue pour sa base navale, premier port militaire français, et pour son port de commerce, également premier port français pour les liaisons vers la Corse.

Mais il y a aussi quelques plages à Toulon, notamment vers le sud de la ville. Outre les plages artificielles de sable du Mourillon, on trouve encore un cadre plus rocailleux et un peu plus authentique (mais beaucoup plus réduit) avec les petites plages de la Mitre, un peu plus au sud de celles précédemment citées.

Cartes postales de mes tiroirs
Carte géographique de Toulon


En partant des plages du Mourillon, on peut suivre un sentier littoral et passer de crique en crique en suivant les plages de la Mitre, la plupart constituées de galets ou de gravillons, parfois de sable. Venir directement en voiture dans le quartier de la Mitre n'est pas forcément une bonne idée, suivant la saison, du fait des rares espaces de parking disponibles.

La maison visible sur la carte postale existe toujours, mais la construction à sa droite a été remaniée (ou reconstruite, je ne sais pas).


Wikimedia Commons

Source : collection Claudine Hardy
Crédit carte postale : Ateliers Giraud, 1 rue Brusquet à Toulon (début 20e siècle) [domaine public]
Carté géographique : Contributeurs d'OpenStreetMap [cc-by-sa]

Voir aussi sur ce blog : Une carte postale de Bormes-les-Mimosas


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

samedi 24 février 2018

Château de Pierrefonds - Vues extérieures

Les cartes postales de ce jour concernent le château de Pierrefonds, dans l'Oise. Ayant en effet trois cartes dans ma collection concernant les vues extérieures de ce château, je n'ai pas voulu choisir et ai donc décidé de les inclure toutes. J'en ai aussi quelques unes montrant l'intérieur, que l'on pourra voir plus tard dans un autre article.

La première carte indique :
Le château de Pierrefonds.

Les mentions d'éditeur sont :
Edit. Bourson, Compiègne

Cartes postales de mes tiroirs
Le château de Pierrefonds (CP Bourson)


La deuxième carte indique :
45 Pierrefonds. - Le Château (Côté Sud).

Les mentions d'éditeur sont :
[Editions] LL (recto)
Levy & Neurdein réunis, 44 R. Letellier, Paris, Imp. (verso)

Cartes postales de mes tiroirs
Le château de Pierrefonds (CP LL)
Le château de Pierrefonds est situé dans l'Oise, près de la forêt de Compiègne. Reconstruit à partir de la fin du 14e siècle, il finit par être « démantelé » sur ordre de Louis XIII en 1617, ce qui signifie qu'il a alors été très endommagé, sans être toutefois complètement rasé. Il est ensuite abandonné.

Devenu au 19e siècle un archétype de la ruine romantique médiévale, il est redécouvert par le futur Napoléon III en 1850. Celui-ci décide d'en entamer la restauration à ses frais, d'abord partielle puis complète, qu'il confie au célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc. Ce dernier s'emballe parfois un peu dans son idéal d'architecture néo-médiévale, mais la restauration (dont il ne verra pas la fin) s'étale de 1857 à 1885 (soit bien après la chute du Second Empire) et permet de donner une seconde vie à l'édifice.

Propriété de l'État depuis le Premier Empire, le château de Pierrefonds est un monument historique classé depuis 1862 et est actuellement géré par le centre des monuments nationaux.

La troisième carte indique :
225 Le château de Pierrefonds en Ruines - Construit en 1390, la Restauration fut entreprise en 1858 par Violet [sic] le Duc.

Les mentions d'éditeur sont :
[Editions] LL (recto)
Levy & Neurdein réunis, 44 R. Letellier, Paris, Imp. (verso)

Cartes postales de mes tiroirs
Le château de Pierrefonds en ruines (CP LL)
 Sur cette carte postale, on a l'impression d'une photo repeinte pour donner l'impression de l'état de ruines avant la restauration. Peut-être fantaisiste, cela peut néanmoins donner une idée de l'ampleur des travaux qui a été nécessaire pour restaurer ce château.

Wikimedia Commons 1
Wikimedia Commons 2
Wikimedia Commons 3

Source : collection Claudine Hardy
Crédits cartes postales : éditions Bourson et LL (début 20e siècle) [domaine public] 

Un article à lire en complément sur un autre blog  : les sculptures dans des carrières de l'Aisne ayant notamment servi pour le château de Pierrefonds.


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

dimanche 14 janvier 2018

Bruniquel - Vue générale (CP Labouche)

La carte postale de ce jour concerne Bruniquel, dans le Tarn-et-Garonne.

La carte indique :
Le Tarn-et-Garonne
7. - Bruniquel. - Vue générale du village

Les mentions d'éditeur sont :
Phototypie Labouche frères, Toulouse.

Cartes postales de mes tiroirs
Vue générale de Bruniquel.

La commune de Bruniquel, peuplée de 600 habitants, est située à près de 30 km à l'est de Montauban. Tenant peut-être son nom de Brunehaut, princesse wisigothe devenue reine des Francs au 6e siècle, le village possède encore de nombreux édifices d'époque médiévale et son aspect typique a attiré de nombreux peintres au 19e siècle.

Au sommet de la colline, on peut apercevoir les deux châteaux de Bruniquel. Le plus vieux est reconstruit au 13e siècle et ses fondations remontent peut-être jusqu'à l'antiquité. Le plus récent est construit au 15e siècle. Tous deux donnent, sur le verso de ce paysage, sur une falaise de 90 mètres, sans conteste un excellent élément de défense qui explique le choix du site pour ces fortifications.

Wikimedia Commons

Source carte : collection Claudine Hardy
Crédit carte postale : Labouche frères éditions (début 20e siècle) [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

jeudi 4 janvier 2018

Pignan - L'église (CP Robert Mas)

La carte postale de ce jour concerne Pignan, dans l'Hérault.

La carte indique :
Pignan (Hérault) - L'église

Les mentions d'éditeur sont :
Edit. Robert Mas [recto]
AFC [verso]

Cartes postales de mes tiroirs
L'église de Pignan dans les années 1920.


Pignan est une commune d'environ 6700 habitants située dans la banlieue ouest de Montpellier. Son territoire est partagé entre des garrigues et des petits reliefs dans la moitié nord-ouest et des vignes dans la plaine de la partie sud-est. Le village d'origine se situe entre les deux.

L'église de Pignan, que l'on peut voir sur la carte postale, est dédiée à Notre-Dame-de-l'Assomption. Détruite plusieurs fois au cours des siècles et au gré des guerres de religion entre catholiques et protestants, l'édifice actuel porte la date de 1672.

Le grand édifice que l'on peut voir sur la gauche est l'actuel collège privé Saint-Charles.

Le dos de la carte est affranchi de deux timbres à 5 centimes, du modèle de la Semeuse camée « jaune » diffusé à partir de 1922. Les trois tampons presque effacés laissent deviner la date du 5 août 1923, mais je n'en suis pas tout à fait sûr.

Cartes postales de mes tiroirs
Les Semeuses à 5 centimes au dos de la carte.


La carte comporte le message suivant :
« Un gros baiser de toutes trois
Simone Louise Rose
Nous nous amusons beaucoup. »

Elle est envoyée à  « Mlle Lucienne Delmas à Laroque par Ganges ». Il y a de nombreux Laroque en France. Mais Ganges est une petite ville du nord-est de l'Hérault, limitrophe du Gard, et justement tout près de Laroque, commune de l'Hérault de 545 habitants en 1921. Du nord de l'Hérault à Laroque jusqu'au sud à Pignan, il faut compter une cinquantaine de kilomètres. En poussant moins d'une dizaine de kilomètres plus au sud, vers Palavas-les-Flots, peut-être Simone, Louise et Rose ont-elles alors vues la mer ? Nous ne pouvons que le supposer...

Wikimedia Commons

Info église : Site de la mairie de Pignan.
Source carte : collection personnelle.
Crédit carte : Robert Mas éditeur (années 1920) [domaine public]
Crédit photo semeuses : Fabricio Cardenas [cc-by-sa]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !